Votre navigateur Internet Explorer n’est plus supporté par ce site.
Nous vous recommandons d’utiliser un autre navigateur.

Le Blog de L’Adresse

Retour

Enjeux de l’adresse à La Réunion, l’exemple d’Entre-Deux

Publié par Sophie le 28/01/2022

La commune d’Entre-Deux, peuplée de près de 7 000 habitants, est la première à avoir publié une Base Adresse Locale à La Réunion. Daniel Martin, géomaticien, a choisi d’utiliser l’éditeur Mes Adresses et détaille en particulier deux enjeux : l’arrivée de la fibre et l’aide à la mise à jour des fonds de plans.

Comment est né le projet d’adressage de votre commune ?

Daniel Martin : tout d’abord, c’est une fierté d’apprendre que nous sommes la première commune de La Réunion à avoir publié sa BAL dans la BAN avec l’outil Mes Adresses. Le projet d’adressage est né en 2018 avec mon arrivée au sein du service urbanisme en qualité de référent SIG1. À ce titre je suis responsable de la création et de la gestion des cartographies et de l’adressage. Afin d’enrichir mes compétences, j’ai suivi les MOOC organisés par la DREAL Normandie sur la gestion des adresses par les communes en 2019 et en 2020. Cette formation présentait deux solutions pour mettre à jour nos adresses et j’ai opté pour l’éditeur en ligne Mes Adresses. Cette solution fonctionne très bien, même si je regrette de ne pas pouvoir dessiner ou créer de nouvelles voiries. Néanmoins je réalise ces tâches (création de voirie et autres) avec l’outil SIG (Qgis). Je m’efforce de placer les nouveaux points adresses sur les constructions et de leur associer la parcelle correspondante.

Vous intervenez sur deux logiciels ?

Daniel Martin : effectivement, je réalise sur le logiciel Qgis2 le cœur de mon travail de géomaticien. En parallèle, je gère les points adresses de la commune avec l’API Mes Adresses.

Gérer les points adresses sur mes Adresses vous parait plus simple que d’exporter les adresses depuis Qgis vers la Base Adresse Nationale ?

Daniel Martin : exporter le fichier directement depuis Qgis présuppose de maîtriser le format de fichier que je ne maîtrise pas encore. Lorsque j’ai créé la Base Adresse Locale de la commune d’Entre-Deux dans Mes Adresses, j’ai pu commencer avec des adresses préconnues de la Base Adresse Nationale. Je les corrige au fur et à mesure et ajoute les nouveaux points adresses.

Capture d’écran de la Base Adresse Locale d’Entre-Deux dans Mes Adresses le 25/01/2022. Les surfaces en bleu correspondent aux parcelles cadastrales associées aux adresses.

Et comment évaluez-vous l’ampleur du travail ?

Daniel Martin : nous devons gérer près d’une centaine de nouvelles numérotations par an, mais l’ampleur du travail varie car je travaille aussi sur d’autres sujets.

Comment procédez-vous ?

Daniel Martin : nos voiries ont fait l’objet de délibérations en Conseil municipal. Le dernier, pour la mise à jour du plan d’adressage date du 2 septembre 2021. Nous sommes essentiellement adressés sur des voies nommées mais nous travaillons sur des toponymes, car le territoire comporte des IMMEUBLES isolés en montagne… Je vérifie les adresses à partir d’un fichier SIG élaboré en 2018 à la suite d’un recensement avec l’INSEE car nous avions pu comparer en partie ces adresses. Au fur et à mesure, nous nous rendons sur le terrain pour vérifier et modifier au besoin. En relation avec le Centres des impôts, j’ai également accès aux données propriétaires, ce qui permet de vérifier en parallèle les adresses dans la base du cadastre.

Comment travaillez-vous aujourd’hui sur les adresses avec le service des impôts ?

Daniel Martin : le service des impôts est demandeur et nous avons l’obligation de lui transmettre la liste des nouvelles voiries et les nouvelles numérotations. Une fois par mois ou tous les quinze jours, j’envoie un point écrit concernant les nouvelles numérotations. Nous avons également développé avec la Communauté d’agglomération du Sud (CA Sud) un outil Web, LIZMAP, qui permet d’accéder à un certain nombre de cartographies, notamment à celle des adresses en mode lecture pour le Centre des impôts. Il est ainsi possible de suivre en temps réel le travail réalisé sur l’adressage, en parallèle du fichier que j’envoie une fois les adresses renseignées.

Capture d’écran du SIG d’Entre-Deux le 25/01/2022. Mairie Entre-Deux service urbanisme

La carte Web est en libre-accès ? Et de quelles cartes disposez-vous ?

Daniel Martin : l’accès de la carte LIZMAP ADRESSE est actuellement limité au service des impôts. Nous travaillons à diffuser l’accès au grand public, au même titre que nous avons ouvert la carte du Plan Local d’Urbanisme et du Plan de Prévention des Risques. Nous envisageons d’ajouter à cette carte les points adresses.
La mise à jour des points adresse se fait également en fonction de la carte du déploiement de la fibre dans la commune, qui distingue ce qui est déjà déployé et ce qui reste à prévoir. Je suis en relation avec le service THD de La Réunion sur ce sujet. J’ai déjà intégré cette cartographie dans le SIG, et priorisé les mises à jour des adresses en fonction des zones déjà déployées. Cette carte du déploiement provient du site de l’ARCEP — j’aimerais disposer de la mise à jour et être certain d’avoir la version la plus récente.

Et lorsque vous effectuez ces rapprochements d’adresses, quels sont les problèmes que vous constatez ?

Daniel Martin : nous héritons d’une ancienne gestion, qui n’était pas optimale. Nous avons été obligés de revoir certaines numérotations (sans grande difficulté avec le SIG). Il arrive que des numéros, qui existent bien sur le terrain, ne soient pas répertoriés. Le travail n’est pas terminé, car 100% de mon temps n’est pas dédié à cette tâche.

Quels sont vos souhaits pour la suite ?

Daniel Martin : cette méthode me convient parfaitement, me permet de gérer directement sur la cartographie Web pour le service des impôts et dans la foulée sur Mes Adresses. Je précise aussi le lien avec les parcelles du cadastre dans Mes Adresses. Pour la suite je milite pour la création d’un outil d’édition de tracé de linéaire nous permettant de créer de nouvelles voiries ou des sentiers. À titre d’exemple, nous venons de délibérer sur cinq ou six voies, des autorisations de permis de construire sont déposées, avec une numérotation, mais le tracé n’existe pas sur les fonds de carte. Cela permettrait d’actualiser les fonds des cartes proposés dans Mes Adresses.

Pour répondre à ces difficultés, Mes Adresses évolue pour proposer davantage de fonds de plans, un fond IGN et un fond OSM à jour.3

Daniel Martin : nous travaillons également pour fournir à l’IGN un accès LIZMAP qui lui permette de récupérer les nouvelles voiries, les nouveaux sentiers que nous traçons dans notre SIG. Il serait intéressant que l’outil Mes Adresses récupère ces nouveaux tracés que nous mettons à disposition de l’IGN. Les fonds de cartes ont vraiment besoin d’être mis à jour au regard de la réalité du terrain. Voilà pourquoi, en plus d’envoyer les délibérations au Centre des impôts, nous avons choisi d’échanger avec l’IGN et de lui mettre à disposition sur notre plateforme Web toutes les nouvelles voiries et sentiers. Le projet va aboutir au premier trimestre 2022. Cette cartographie sera composée de la BD Topo de l’IGN, d’une couche de nos nouvelles voiries et sentiers de randonnée ainsi que les nouveaux bâtiments qui ont fait l’objet d’une autorisation d’urbanisme.

Et partagez-vous ces bonnes pratiques avec d’autres communes de La Réunion ?

Daniel Martin : nous entretenons de très bonnes relations avec la Communauté d’agglomération du sud (service SIG), nous n’avons pas encore eu d’échange sur l’adressage, mais je travaille sur la mise en place d’un partenariat afin d’améliorer les pratiques de l’adressage des communes membres — l’EPCI en comprend quatre, Tampon, Saint Joseph, Saint Philippe et Entre-Deux et compte un peu plus de 128 000 habitants.

Propos enregistrés le 30 novembre 2021

Notes :

1Système d’Information Géographique
2Système d’Information Géographique Libre et Open Source
3Depuis l’enregistrement de ce témoignage, un fond IGN a été ajouté. Le fond OSM est en passe d’être actualisé.

Retour