Votre navigateur Internet Explorer n’est plus supporté par ce site.
Nous vous recommandons d’utiliser un autre navigateur.

Le Blog de L’Adresse

Retour

Adresse en région, un cheminement de terrain

Publié par Sophie le 07/06/2022

Première édition à valeur de test, cette rencontre organisée avec GéoBretagne a réuni le 1er juin les acteurs de la fabrique de l’adresse des départements d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan à Rennes au Ti Lab, laboratoire d’innovation publique. Ont été conviés les élus et agents des communes, des EPCI, membres des associations d’élus - AMF, AMRF - et d’agents - AITF - mais aussi des Préfectures, des DDFiP, d’OSM, des partenaires publics comme Megalis, l’Office public de la langue bretonne, les correspondants régionaux de l’IGN. Un lieu, une méthode et un petit format pour que chacun participe dans de bonnes conditions. Dans l’attente de partager le retour d’expérience, voici déjà une note d’ambiance.

La fabrique de l’adresse dans un laboratoire d’innovation publique pour changer le cheminement


Ti Lab avait préparé le plan d’accès et le code d’entrée à transmettre aux inscrits. Il comportait également le plan des salles avec leurs capacités et leurs univers respectifs - le Salon, l’Atelier, la Cuisine, etc.

Plan du Ti Lab - Source : Ti Lab

Effet de curiosité garanti : ce ne sera pas une réunion sur l’adresse avec une estrade et une grande salle en rang d’oignon. Adresse en région, c’est déjà une manière d’arriver et de s’installer.

À partir de 13 h 40, les premiers participants entrent dans le Salon petit à petit. Le café ou le thé est à disposition, tout chaud, préparé par l’équipe. Ils peuvent se servir, s’installer. Pas de feuille à remplir, pas de badge. Tous ceux qui ont reçu l’invitation sont légitimes. Personne à l’accueil, chacun entre et s’installe, il est ici chez lui.

Une manière de participer : la règle du jeu

Un peu après 14 heures, la petite équipe d’organisation se dirige vers un ordinateur portable. Elle se présente puis lance un petit film sur la Base Adresse Nationale pour remémorer l’ensemble de la chaîne de l’adresse depuis sa création à sa diffusion, rappelle la portée de la loi 3DS sur l’adresse, présente un état de l’adresse dans les deux départements. Ce panorama est élaboré sur la base des réponses aux questionnaires envoyés aux communes et EPCI en avril et non du ressenti des organisateurs. Il a servi à prévoir des thématiques de travail.

Au moment d’afficher les sujets envisagés pour les ateliers, déjà des questions fusent. La parole est donnée aux participants pour que chacun se présente et dise ce qu’il attend de sa participation.

La phase d’information s’arrête donc au bout d’une vingtaine de minutes, le reste de l’après-midi se poursuit sur la base de la co-construction et du co-développement.

Les sabliers, le respect des temps de parole - Cliché A Rose

Premier effet : bousculer les thématiques envisagées des ateliers pour s’adapter à une demande. Trois ateliers sont définis ensemble, chacun se tiendra dans une salle différente avec un groupe de huit personnes environ.

Une petite voix rappellera la loi des deux pieds (méthode agile) : « Si vous n’êtes ni en train d’apprendre, ni de contribuer, passez à autre chose ». Changer de groupe ou partir, plutôt que perdre son temps.

Support graphique d'Agile France

L’atelier en co-développement

Dans chaque atelier, les participants inscrivent sur un post-it les problèmes qu’ils rencontrent. À tour de rôle chacun lit brièvement ses sujets puis les positionne sur un tableau, ouvert au vote des autres. Trois thématiques sont retenues pour une heure d’atelier. Et c’est parti : tour à tour on exprime son problème ou sa question et les participants proposent des solutions ou des pistes. Tout est noté et fera l’objet d’une restitution générale. Si le problème reste entier, s’il concerne l’équipe de la Base Adresse Nationale, il en va de même. Tout est consigné pour partager ou trouver une solution. Et à la fin de l’atelier, nouveau tour de parole : avez vous trouvé une réponse à vos questions ? Pouvez-vous la résumer ?

La restitution générale

À 16 heures, les équipes convergent à nouveau vers le Salon et chaque animateur va en quelques minutes expliquer les trois sujets et les pistes de réponses. Tout fera partie du pot commun diffusé à l’ensemble des participants et au-delà, à tous ceux qui contribuent aux solutions envisagées… Prochaine information de contenu à venir très vite donc.

Ce qu’Adresse en région ne veut pas être : un lieu de communication descendante, de réunion d’information, de publicité pour un produit ou un service, de réflexion technique experte (cela se fait dans les Adresse_Lab), de débat sur les réutilisations des adresses (cela concerne le « Dites-le nous une fois » et non « la fabrique » des adresses). Il est fondamentalement question d’accompagner la fabrique de l’adresse par les communes, premier acteur concerné. Les prochaines éditions d’Adresse en région se placeront à la même échelle - quelques départements - pour qu'un maximum de représentants des communes puissent se déplacer. À la lumière de cette expérience, nous ouvrons les agendas : vous pouvez nous contacter si vous souhaitez co-organiser !  

Retrouvez les ressources :

Retour